Rencontre

Soirées libertines. « De l’amour, de l’art ou du cochon ? »

Le samedi 16 février, l’un des deux derniers clubs libertins des Côtes-d’Armor nous a ouvert ses portes, le temps d’une soirée. L’idée de la rédaction était de faire découvrir ce milieu particulièrement méconnu.

Nous avons décidé que la bande dessinée serait le moyen à la fois le plus explicite, le plus pratique mais aussi le plus original pour faire comprendre les codes du libertinage à nos lecteurs. Car, lors de ces soirées, l’anonymat prime. C’est-à-dire qu’il n’était pas question de photographier, d’enregistrer ou de filmer. Nous avons pu prendre des croquis, observer et  discuter avec cette communauté nocturne. Les individus y sont aussi intéressants qu’hétéroclites dans leurs pratiques.  Bien qu’entièrement dessiné, ce reportage contient des images représentant des actes sexuels mais aussi la consommation d’alcool et de cigarettes. Nous avons donc choisi de protéger son accès.

Soirée libertine. « De l’amour, de l’art ou du cochon ? »

Le titre fait référence à une chanson d’Hubert-Félix Thiéfaine. Certains prénoms* ont été modifiés. L’avant-dernière case n’est pas strictement fidèle à la réalité puisque l’auteure n’est pas restée assez tard pour voir cette scène.

Bonne lecture !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *